Équipe pédagogique
 

Nos formatrices et formateurs proviennent du théâtre, du cirque, de la danse et des arts de rue.

Olivier Leclair

Olivier Leclair

Olivier Leclair est un co-fondateur de la compagnie internationale Hippana Theatre, basée au Royaume-Uni et en Allemagne. Leurs spectacles comptent sur l’improvisation, le masque, la danse, le mime, le texte, ainsi que le clown pour libérer le jeu de l’acteur. Leurs créations polyglottes sont présentées en Allemagne, Italie, Belgique, Angleterre, Pays-Bas, Suède, Finlande et Écosse, incluant trois années au Fringe à Édimbourg. Olivier Leclair participe à tous les niveaux de création et incarne les rôles principaux, notamment le rôle d’Harpagon dans L’Avare (2015, Bruxelles) et celui de Randle McMurphey dans Vol au-

dessus d’un nid de coucou (2018, Londres) pour lequel il reçoit plusieurs critiques élogieuses. À titre de professeur, il enseigne le théâtre corporel avec la compagnie de danse-théâtre inclusive Chickenshed à Londres. En 2013-2015, Olivier Leclair complète sa formation de méthode Jacques Lecoq développée par Saidi Lassaad à Bruxelles. Il poursuit avec le bouffon auprès de Philippe Gaulier à Paris (2016). En Italie, il obtient un diplôme en jeu comique à l’école de Commedia dell’arte Antonio Fava (2012). En collaboration avec Fava, il conçoit une pièce originale, Naufraghi, corna e zucchero, qui connaît une tournée internationale. Il a également pratiqué le théâtre corporel à l’école Omnibus à Montréal avec Jean Asselin et Denise Boulanger (2011). Olivier Leclair est récipiendaire de deux bourses du Conseil des Arts de l’Angleterre pour la création de SHINE, spectacle de danse-théâtre avec conception de son immersive. Cette pièce reçoit le premier prix de Bouquets et Brickbats au Fringe à Édimbourg en 2019.

 

La Nab

La Nab est une artiste & éleveuse de clown·es native de Sutton (Québec). Fondatrice et directrice pédagogique de L'École Brimbalante, elle porte la conviction profonde que « la scène est une propulsion vers la vie sans limites ». Son parcours universitaire (BAC en cinéma, maîtrise en littérature) l'amène à s’interroger sur la place du corps dans la société, presque annihilé. En 2019, elle monte sur les planches avec son solo Où es-tu, matière ?, une fantaisie clownesque mettant en scène Babiole, oisillon schizopoétique. Plus jeune, elle se forme au ballet jazz, à la scénarisation, au théâtre et au piano classique. On a pu la voir performer à Montréal Complètement Cirque (2019), au Marché International de Cirque Contemporain (2020), au Loufoque de Granby et dans des festivals en France. La Nab a mis en scène des déambulations publiques, une pièce comique et une émission jeune public, elle a réalisé des vidéos d'art, publié des articles, poèmes et ouvrages collectifs. Elle se dédie depuis 2015 à l'enseignement de l'art clownesque, collaborant tantôt avec le Studio 303, tantôt avec la Caserne 18-30, Cirque Hors-Piste, Stéphanie Decourteille et plusieurs autres.

Annabelle Aubin-Thuot

Formée au clown par Juliette Jamois, Dominique Malacort, Denni Denis, Olivier-Hugues Terreault et l'École du Bataclown, elle s'initie en parallèle au bouffon, à l'art performance, à la danse et au théâtre physique (Omnibus). Elle n'a jamais cessé de s'intéresser à l'écriture, au cinéma et à la musique, ses premières amours. Elle obtient une bourse du CALQ en 2019 et est sélectionnée par Artenso pour une résidence de création à l'hiver 2022. Elle y réalise une étude sur la détresse chez les 17-25 ans, ancrée dans sa pratique du clown.

Coralie Lali Lala

Coralie Lali Lala explore depuis toujours les arts (théâtre, écriture, musique, vidéo, danse) et les territoires (de la France au Québec, en passant par la Slovénie). Son histoire d’amour avec le théâtre est propulsée lorsqu’elle intègre la méthode Grotowski et le théâtre pauvre, pendant sa formation en théâtre physique et danse-théâtre à l’école performative Art-T (2016-2017, Belgique). En 2018, elle met en scène une pièce de théâtre physique, Le cri du chat quand personne ne l'entend miauler, présentée au festival Fringe de Montréal.

Coralie Lali Lala

Après avoir interprété plusieurs personnages marginaux (fou du roi, bouffon, vagabond), elle rencontre l’art clownesque. En 2019, elle assiste La Nab dans la mise en scène de son spectacle Où es-tu, matière ? et incarne le personnage de L’Illusionniste lors des représentations. En parallèle de son métier de conceptrice pédagogique, Coralie Lali Lala consacre son temps libre à des projets clownesques : création de numéros, aide à la mise en scène, cabaret, animation, performance et réalisation vidéo. On a pu la voir jouer dans Sortie de secousses, un court-métrage comique. Elle se forme auprès de plusieurs mentors, dont La Nab, Francine Côté, Massimo Agostinelli, Élise Deguire et David Menes Rodriguez. Dans sa vision du clown-théâtre, le travail de l'acteur passe en premier lieu par le corps, qu'il est essentiel d'apprivoiser, d’exercer et d'explorer afin d'en découvrir les potentiels et les limites. En 2021, Coralie Lali Lala s’engage dans le projet de L’École Brimbalante, en tant que membre du C.A. et coordonnatrice. Elle participe notamment au design pédagogique.

 

Marcelle Hudon

 

Marionnettiste, artiste interdisciplinaire et chercheuse, Marcelle Hudon s’intéresse au pouvoir expressif de la manipulation d’objets et de matières. Elle met en parallèle les conventions traditionnelles du théâtre de marionnettes avec celles des arts visuels, de la bande dessinée, du cinéma, du mouvement, de la poésie et de la création sonore. Plusieurs fois boursière au CALQ et au CAC, Hudon est spécialiste du théâtre d’ombres et de la vidéo en direct. Ses créations ont été présentées dans des festivals internationaux de théâtre de marionnettes, de nouveau théâtre et d’art interdisciplinaire.

 

Stéphane Maddix Albert

 

Conteur chiac, Stéphane Maddix Albert est fasciné par les contes anciens qui ont résonné dans les foyers de l’Acadie jusqu’aux années soixantes-ish, des contes avec une sagesse et des racoins étranges qui chatouillent le flow de nos esprits. En honorant les péripéties et les archétypes des personnages, il les dépoussière et les catapulte dans le monde actuel en y ajoutant plein de funky twists qui font bubbler la brain. Son imaginaire est nourri par les scrap yards, les shopping malls, le folklore et la banlieue, mais aussi par le sci-fi, l’art contemporain, la queerness, le militantisme et la paysannerie. Son style de performance est casual, comique, engagé et borderline psychedelic. Maddix est originaire de Moncton au Nouveau-Brunswick et il est maintenant basé en Gespe’gewa’gi (Gaspésie) sur le territoire non-cédé de la nation Mi’gmaq: ces lieux façonnent sa vie et son art.

 
 

Barbara Rufo

Barbara rencontre le clown après une sévère commotion cérébrale qui l’incite à embrasser la candide et la vulnérable en elle. Formée au clown par Bataclown, elle participe régulièrement à des formations ou ateliers, notamment avec Nose to Nose, Gesundheit! Institute (Patch Adams) ou Le centre de recherche en art clownesque (Yves Dagenais). Psychosociologue, formatrice et facilitatrice de processus de groupe, elle a la réputation de savoir transmettre en mettant l’empathie et la créativité au cœur de sa pratique. Sachant allier théorie et pratique, sa particularité est de mêler sérieux et humour dans le travail, en privilégiant des approches collectives et collaboratives. Elle réalise des mandats de clown d’intervention en reflétant les fonctionnements, dysfonctionnements et enjeux des groupes dans les organisations et évènements, avec un nez rouge. Passionnée par l’improvisation appliquée (utilisation de l’improvisation en dehors d’un contexte scénique), la danse et le Focusing, elle anime régulièrement des ateliers de sensibilisation au clown.

Olivier Ducas

 

Olivier Ducas a étudié l’interprétation à l’École Nationale de Théâtre du Canada. De sa rencontre déterminante avec Francis Monty naît, en 1999, le Théâtre de la Pire Espèce dont ils assument conjointement la direction artistique. Auteur, acteur, metteur en scène et manipulateur au sein de la compagnie, Olivier Ducas est co-créateur des spectacles du Théâtre de la Pire Espèce (Ubu sur la table, Persée, Gestes impies et rites sacrés, L’anatomie de l’objet, Die Reise ou les visages variables de Felix Mirbt, Futur intérieur) dont les tournées se déploient au Canada, en Europe, au Mexique et au Brésil. En 2008, il écrit et met en scène sa première création solo, Roland, la vérité du vainqueur, une pièce de théâtre inspirée de la Chanson de Roland, créée pour deux acteurs-conteurs et adressée aux adolescents. En 2014, il renouvelle l’expérience avec Villes, collection particulière où il ajoute à ses chapeaux d’auteur et de metteur en scène celui d’interprète soliste. Dernièrement, il a créé Les contes zen du potager avec Karine St-Arnaud, une série de courtes formes minimalistes où les légumes déploient toutes leur substance. Au cœur de ses préoccupations et de ses actions : la recherche formelle et le développement d’une dramaturgie fondée sur l’image et l’objet en scène.

 

Dolorèze Léonard

 

Dolorèze Léonard roule sa bosse d’artiste depuis 42 ans sur la planète. Elle est à l’origine des débuts du Cirque du Soleil, où elle participe à la première tournée américaine. Elle collabore avec le Bread and Puppet au Vermont. Pendant 6 ans, elle habite dans sa caravane en Europe et tourne avec le dîner spectacle Pomp Duck and Circumstance, en tant que maîtresse de cérémonie. Pendant 12 ans, elle joue aux États-Unis avec le Teatro Zinzanni et collabore à la mise en scène. Au Québec, nous avons pu la voir au Cabaret Juste Pour Rire dans le rôle de Mme Zazou, spectacle dont elle a fait la conception, ainsi que le Dîner Farfelu au Casino de Montréal. Elle met en scène le cabaret Chic Show à Hawaï où elle travaille avec la population locale pendant 4 ans. Présentement (depuis 13 ans), elle travaille au Cirque du Soleil comme organisatrice d’événements et clowne en résidence (auprès du personnel) dans le rôle de Madame Zazou. Durant sa carrière, elle a toujours fait une place à l'enseignement de l’art du bouffon, du clown et de la création de personnage. Grande voyageuse, elle a fait le tour du monde pour s’enrichir d’expérience humaine et de création.

 

 

Jan est clown, mime et musicien multidisciplinaire d'origine suisse allemande. Il voyage à travers le monde en jouant sa musique et en amusant le public dans la rue, puis atterrit à Montréal en 2014 où il étudie à l'École de Clown et Comédie Francine Côté. Dès l'école terminée, il part en tournée avec le Cirque du Soleil, où il interprète plus de 800 fois l'un des protagonistes du spectacle OVO. Pendant ses années avec OVO, entre 2016 et 2022, il a pu donner des ateliers en art clownesque un peu partout ; Chapito Escuela de Circo au Portugal,

Jan Dutler

Nikulin Circus School en Russie, San Diego Circus Center aux États-Unis. Il profite de chaque opportunité qui s'offre pour partager son savoir-faire et sa passion. Présentement en tournée en Allemagne avec Machine de Cirque dans les Théâtres Gop-Vartié, dans le rôle du musicien et du clown.

Frédéric Pelletier

 

Frédéric Pelletier entre en scène en tant que jeune comédien.e, mais passe vite de l'autre côté du rideau, en enseignant le théâtre. Iel perfectionne alors la mise en scène et monte des spectacles oniriques comme L'écume des jours de Boris Vian. Iel fait un passage derrière la caméra en scénarisant et réalisant plusieurs courts métrages dont L'expérience 47, qu'iel présente au festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Iel participe à plusieurs éditions du Fringe à Montréal en compagnie de l'auteur François Morin où iel développe une mise en scène participative et collective. Libre et autodidacte, iel se lance dans l'écriture de romans et investit une grande partie de son temps dans son aventure de parent. C'est en participant à une formation de Guillaume Vermette qu'iel découvre la beauté du clown thérapeutique. En intégrant la Caravane Philanthrope, Iel va très vite s'investir dans de nombreux projets en CHSLD et auprès d'enfants à besoins particuliers.

Amoureux·euse du vivant, son objectif est de partager sa passion du clown tout autour d'elle/lui pour continuer à créer du lien entre de beaux humains.

Yan St-Onge

 

Yan St-Onge est artiste, poète, performeur et spécialiste en rien. Son travail de création a été diffusé dans divers contextes au Québec, en Ontario, en France et sur le web sous forme d’expositions, d’images, de projections, de performances, de textes ou d’œuvres sonores. Sa pratique des dernières années est principalement ancrée dans la performance, tout en étant influencée par les pratiques conceptuelles et la culture numérique. Il a étudié les arts et la création littéraire à l’UQAM, à l’École nationale supérieure d’art de Bourges et à l’École supérieure des beaux-arts de Marseille. Il est détenteur d’un doctorat en sémiologie de l’UQAM et sa thèse portait sur la poésie-performance contemporaine. Il a enseigné les arts et la littérature à l’UQAM, à l’Université de Montréal et à l’Université d’Ottawa.

 
 
 
 

Julien Delime

 

(professeur à l'école du Licedeï de St Pétersbourg) et de Thomas Leabhart (ancien élève d’Étienne Decroux). La science de François Delsartes vient compléter ses recherches sur le corps en mouvement. Il anime une conférence sur le langage non-verbal auprès d'étudiants de plusieurs universités ainsi qu'au sein des entreprises. Grand voyageur, il part régulièrement à l'étranger pour y diffuser ses spectacles et y dispenser stages et ateliers à destination de tous les publics (Inde, Jordanie, Territoires Palestiniens, Madagascar, Costa Rica, Belgique, Italie, Sénégal, Chine, Groenland, Cameroun, Côte d'Ivoire). Passionné de sciences, chercheur et observateur, son univers artistique est intimement lié à l'observation du vivant, la flore et la faune comme première source d'inspiration. Aujourd'hui il est le directeur artistique du CRAAC (Centre de Recherche Artistique d'Anthropologie du Clown) basé à Niort (79) ; une compagnie qu'il a créée en 2018 pour développer ses recherches et ses travaux sur le clown tant au niveau national qu'international.

 

Professionnel des arts forains depuis plus de 25 ans, il étudie les fondements du jeu clownesque au Centre National des Arts du Cirque sous la direction de Paul-André Sagel avec des professeur·es et d'ancien·nes élèves de l'école Jacques Lecoq (Norman Taylor, Jos Houbens, Alain Gautré, Martine Dupé). Il approfondit sa recherche sur la figure du clown avec Cédric Paga (alias Ludor Citrik) et sur le jeu burlesque avec Norbert Aboudarham. Il complète et perfectionne son jeu physique en compagnie de Pavel Mansurov 

Catherine-Alexandre Briand

 

Pour Catherine-Alexandre Briand, la poésie est plus qu’une pratique d’écriture : elle est une façon de vivre qui consiste à porter attention à ce qui nous entoure et qui nous traverse. Cette éternelle enfant, qui n’a jamais cessé de jouer, est inspirée par la notion d’acte poétique tel que conçu par Alejandro Jodorowsky, ainsi que par l’idée de présence attentive. Titulaire d’une maîtrise en création littéraire, elle étudie actuellement en intervention psychosociale. Avec le collectif de poésie engagée La Filée, elle a participé à plusieurs projets de création collective alliant performance, arts visuels et mots. Elle a aussi dirigé le recueil Interconnecté.e.s.

Lysanne Morissette

 

Lysanne Morissette ancre sa démarche dans la portée poétique du corps-mémoire; elle cherche à entrer dans les fragiles paysages qui nous font. Cette quête la mène à étudier le mouvement (BA in Danse, Eurythmy, Stourbridge, UK) et à joindre le West Midlands Stage Group avec qui elle participe à des tournées en Europe et en Asie. Parallèlement, elle continue la peinture en autodidacte et fréquente la Visual Art School de Bâle (Suisse). Membre d’un atelier collectif, elle y approfondit sa démarche et prépare une exposition solo à Montréal pour 2023.
Elle continue son exploration en mouvement avec des projets comme Synapses (Kerwin Barrington), Le jardins des consolations (Sarah Dell’Ava) et s’est initiée à l’art du clown auprès de La Nab. La poésie fait partie du quotidien et inspire sa pratique, elle permet d’entrer dans la vie où on meurt (publiée par Moebius No 171). Titulaire d’un baccalauréat en travail social, elle fait actuellement une maîtrise en art-thérapie.

 

Éliane Bonin

Artiste performeure multi-disciplinaire, Éliane Bonin s’exprime à travers le cirque depuis l’an 2000. Elle enseigne avec passion depuis de nombreuses années, et elle explore avec intérêt l’art du mouvement et les techniques aériennes. L’aventure du cirque est pour elle un style de vie qui déborde de la scène et se nourrit de l’expérience humaine véritable. Membre fondatrice du collectif Carmagnole, elle s’inspire partout, se donne à la contre-culture et organise des événements favorisant l’émancipation de ses pair·e·s et le réseautage social et culturel. Créatrice et performeure des spectacles les Érotisseries depuis 2005, elle met en scène les permissions qu'elle se donne elle-même envers et contre les tabous sociétaux. Son travail du clown est féministe, mammifère, bouffonnesque, outrageux, irrévérencieux, insoumis, libéré et libérateur, psychomagique et révolutionnaire. Elle adore partager la scène avec ses complices en maîtresses de cérémonie et en sketches collectifs. Directrice artistique et programmatrice, elle s'implique dans son quartier (Branle-Bas d'Hochelaga depuis 2016) et ailleurs en ville (Carmagnole à Gamelin, Carmagnole au Plaza, cabaret Dada de Phénomena, etc). Elle fantasme l'art et la société libérés des contraintes du marché capitaliste.

Éliane Bonin

Évelyne Laniel

 

Voguant entre le théâtre, l’improvisation et l’animation de rue, c’est suite à sa formation à l’École de Clown et Comédie Francine Côté (2015) qu’Évelyne trouve sa véritable passion : le théâtre de comédie physique. Formée par Michel Dallaire, Joe de Paul et John Gilkey, elle s’intéresse également à des arts complémentaires tels que le jeu masqué (Hugo Bélanger, Johanne Benoit et Guy Freixe) ainsi que le théâtre d’objets avec la Pire Espèce. Les créations solos d’Évelyne, Gisèle vous reçoit chez elle et Mme Brûlé, présentées à travers le Canada et en France, critiquent nos systèmes et soulignent nos travers tel un miroir grossissant par l’entremise du rire, du jeu physique et du théâtre d’objets. En 2022, Évelyne fonde Empire Pagaille, une compagnie de comédie physique adressée à un public adulte. Elle en est la directrice générale et artistique. Parallèlement à ses créations, elle agit comme oeil extérieur sur différents projets et assure la mise en scène du spectacle La Rébellion du Minuscule du Théâtre du Renard. En plus de la scène, Évelyne est clown thérapeutique pour la fondation Dr. Clown depuis 2017.

 

Massimo Agostinelli

Massimo Agostinelli est un chorégraphe contemporain basé à Montréal et professeur international du théâtre de bouffon. Massimo est un entraîneur artistique de bouffon et d’improvisation en danse au Cirque du Soleil depuis 2004. Il donne également des ateliers de bouffon pour les événements corporatifs ou spéciaux (Red Bull, Disney, Bombardier, entre autres). Il a et continue d'enseigner le bouffon lors de conférences internationales sur la créativité, telles que Creative Bangok, Créa-France, Mosaic Lille, Mosaic HEC Montréal, Mind Camp Canada, Mind Camp Chili, CREA-Sestri, Creative Melbourne.

Massimo_NB.jpg

En 2106, il donna un discours passionné sur son travail réputé avec le bouffon pour TEDxLille et pour Creative Mornings à Montréal en 2017. Il est professeur et chorégraphe pour L'École de Danse Contemporaine de Montréal, The School of Toronto Dance Theatre, The School of Dance, L'École Nationale de Théâtre du Canada, L'École de Danse de Québec, Studio de Danse Volte-Face et Tanz Danse, la troupe de danse du Collège Montmorency. Il a dirigé et créé deux spectacles corporatifs pour le Cirque Éloïse. En 2017, un documentaire primé, Le Ridicule Ne Tue Pas, présente Massimo Agostinelli dans son travail de bouffon avec Le Cirque du Soleil et sa troupe Bouffon de Bellefeuille.

Massimo Agostinelli est reconnu pour son approche charismatique, unique et encourageante. Il crée un environnement sécuritaire pour plonger le travail unique et puissamment transformateur du bouffon. Il est un leader international dans les ateliers de bouffon et a développé au fil des années une méthode unique, adaptable et bénéfique pour tout le monde. Son parcours et sa formation en danse contemporaine influencent son approche physique à ce style de théâtre bouffon.
Massimo Agostinelli est maintenant représenté par Comedy Corps au Chili pour tous ses ateliers en entreprises internationales.

 
Amélie Geoffroy

Amélie Geoffroy

Comédienne en théâtre d'improvisation depuis plus de 20 ans, Amélie Geoffroy collabore maintenant comme formatrice et comédienne avec le Théâtre de la LNI, l'école Impro Sierra ainsi que les Productions de l’instable. Elle est de la distribution de La LNI s’attaque aux classiques présenté au théâtre Espace Libre et dans les Maisons de la culture et s’attaque ainsi à plusieurs oeuvres dont celles de Wajdi Mouawad, Robert Lepage, Michel Marc Bouchard, Carole Fréchette en passant par Molière et Shakespeare et à celle des frères Cohen et d’Hitchcock dans le cadre de La LNI s’attaque au cinéma présenté au théâtre Espace Libre.

Elle participe à de nombreux spectacles des Productions de l’Instable, dont Elles, Trois, Tony, Monochromie, le Dompteur et le spectacle PARC présenté au Théâtre aux Écuries en 2021. Elle est comédienne invitée pour le Balado Radio-LNI présenté sur ICI Première, participe au spectacle Impro-Cirque présenté à la TOHU, et est de l’édition 2017 du National d’impro Juste pour rire présenté à Télé-Québec. 

Présente sur la scène européenne, elle représente le Québec à différents Mondiaux, dont ceux de Strasbourg, Colmar, Villars sur Ollon et Neuchâtel, en plus de participer à la tournée européenne de la LNI en 2018 et 2019. Début 2020, elle tisse des liens avec la LIFA (Ligue d’improvisation francophone d’Asie) et part au Vietnam donner des formations et jouer avec des troupes venues d’Hong Kong, Shangai, Singapour et Bangkok, à Hanoï et Saïgon.

Catherine Cédilot

Catherine Cédilot est praticienne-chercheuse en arts vivants. Elle a étudié la Technique Meisner au Neighborhood Playhouse à New York en 2004-2005 pour ensuite s'intéresser aux différentes formes d'expression: mime Decroux, clown, butô, art performance. Depuis 2009, elle cumule les collaborations dans toutes ces disciplines entre autres avec Parabolik Guerilla Théâtre, Pirata Théâtre, Peter James, Guillaume Van Roberge, Catherine Tardif, Nancy Belzile, Roxane Chamberland, Olivier Sylvestre, Rasili Botz, Catherine Lavoie-Marcus, Sébastien Cliche, Julie Favreau, Mobile Home, le Collectif TouVa, Collectif Tôle et le Cirque Éloize. Elle a touché à la transmission en faisant la mise-en-scène de théâtre et de créations collectives au niveau amateur auprès des troupes de l'Université de Montréal TUM et POSTHUMES PRODUCTIONS. Elle a enseigné l’Histoire du théâtre et la Critique théâtrale au Cégep de Trois-Rivières à l’automne 2019. Elle a transmis l'approche du clown de Richard Pochinko aux étudiants en enseignement de l'art dramatique à l'UQAM à l'hiver 2020. Elle travaille sur la mise-en-dialogue d’exercices de jeu et de clown afin de développer un dispositif de rencontre sensorielle et émotionnelle transformative qui puisse servir d’outil de travail à l’artiste dans le cadre d’études de 2ème cycle en théâtre à l’UQAM.

Catherine Cédilot
Félicia Monette

Félicia Monette

Félicia Monette est passionnée par les arts du cirque depuis son enfance. Elle a touché à plusieurs disciplines mais a rapidement développé un grand amour pour le monocycle. Elle en apprend les bases dès  l'âge de 10 ans, mais c'est au début de l'âge adulte lorsqu'elle découvre la communauté monocycliste de Montréal ''Monotréal'' qu'elle accroît fortement ses compétences de monocycliste. Elle développe un goût particulier pour le monocycle de montagne et apprend plusieurs trucs au fil des années.

En 2012, elle fait la traversée des Alpes autrichiennes, de l'Allemagne jusqu'à l'Italie en monocycle : un grand exploit ! Son voyage se termine dans un petit village en Italie, qui accueille les compétitions mondiales de monocycle ''UNICON 16''. Elle remporte deux médailles et finit première à la course de cross-country. Elle a enseigné le monocycle tant en cours privés que dans une école secondaire dans le cadre d'un cours d'éducation physique. Laissez-vous guider par son amour pour ce sport et venez vous aussi apprendre à vous déplacer sur une roue !

Annick Benoît

 

Formée à l'UQAM en études théâtrale, Annick se forme en parallèle en mime corporel decrouzien à l'école de mime Omnibus pendant 4 années, touche au clown également. Elle fonde le Cela avec 7 autres comparses, une école de théâtre et de création autogérée basée sur le dojo de Pol Pelletier, idéation de feu Karine Gibouleau. Annick y enseigne le mime corporel, reçoit de la formation en voix, théâtre d'objets, explore les lois de la présence scénique, crée une pièce et tourne au Québec, joue in situ au centre-ville de Montréal. Sur la scène de l'Espace Libre pour Omnibus dans les Immédiats. Après un passage en massothérapie, puis en infirmerie et la mise au monde de deux enfants, elle revient à sa pratique. Participation au Cabaret Clown Clown et à un happening mime punk en 2022. 

 

Anana Rydvald

Anana is originally from Denmark, and first came to Montreal to study at Les Grands Ballets Canadiens at the age of 12. She then trained as an actress and mask artist in both Europe and Canada and later performed for several years with the renowned Scandinavian theatre group Cantabile 2 that creates site-specific performances around the world. She has had the pleasure of working with many wonderful theatre companies in Montreal including Geordie Productions, Scapegoat Carnivale, Repercussion Theatre, Projet Porte Parole, and The Other Theatre. Her latest film/TV/video game credits include Ghost Recon, Far Cry 5, Assassin's Creed, Rainbow Six, The Transplant, The Detectives, Mean Queen, Mother!, 19-2, This Life, Arrival, Quantico, Big Top Academy and Disappointment Blvd. She is the artistic director of Level 4 Theatre which has produced her three one-woman shows, Section O, Love, Child.  And The Sighlence of Sky. Section O was nominated for Best Production and Best Performance at the MECCA awards and received a MECCA Revelation Award. Love, Child was nominated for Outstanding Independent Production and Outstanding Contribution to Theatre for Mask Design at the Montreal English Theatre Awards and won for Outstanding Lead Performance.

Anana_NB.jpg

The Sighlence of Sky made it onto the Gazette’s top 10 theatre list in 2021. She has taught mask work at Cirque du Soleil, at an orphanage in India, and at the School of Stage Arts in Denmark. She has been teaching mime and improvisation at John Abbott College since 2005.      

 

Mathilde Loslier - Pellerin

Mathilde Loslier - Pellerin est une artiste du mouvement intéressée par les politiques des corps. Formée comme chorégraphe à l’Université de Concordia, elle développe depuis ses intérêts pour les pratiques somatiques et le travail d’état. Elle rencontre à travers ses recherches les pratiques du Continuum et du Butoh dans lesquels elle puise ses inspirations artistiques. Ses intérêts pour la sensation, l’anatomie, la biodiversité et les dynamiques sociales, l’invitent à glisser du côté de l’écosomatique. Elle travaille comme interprète et chorégraphe sur la scène artistique montréalaise. Parallèlement à sa vie artistique, elle travaille comme massothérapeute en relâchement myofascial et en massage Thai. Elle cherche à travers l’expérience du corps un engagement profond envers le monde qui l’entoure. Elle poursuit actuellement ses études au deuxième cycle à l’Université du Québec à Montréal, où elle explore la sensation comme un outil d’activisme.

mathi photo Brinballante.jpg

Conseil d'administration
 

Mélodie Martin-Couture · Geneviève Ayotte

Barbara Rufo · Coralie Girard (Lali Lala)

Annab Aubin-Thuot (La Nab)

Équipe pédagogique (ancien·ne·s)
 

Andrée-Anne Gingras-Roy ◭ Alyssa Symons-Bélanger

Catherine Cédilot ◭ Massimo Agostinelli

Anana Rydvald ◭ Mathilde Loslier-Pellerin

Félicia Monette